4/2018

Culture du leadership: identification par un effet d’aspiration

Pour une société ou une organisation, la culture fonctionne comme un système d’orientation. Les expériences communes en matière de direction ainsi que les attitudes et comportements qui en découlent déterminent la culture du leadership d’une organisation. Pendant longtemps, la croyance en la possibilité d’une direction ciblée des organisations a dominé dans les théories sur le leadership: on supposait que les dirigeants savaient où ils allaient. Et on attendait des personnes dirigées qu’elles empruntent la voie tracée, en raison de leur confiance dans la compétence de leurs dirigeants.

Aujourd’hui, le monde est devenu complexe: les changements surviennent brutalement, les causes et les effets sont géographiquement et temporellement fortement éloignés les uns des autres. La diversité et les exigences des personnes dirigées prennent plus de sens et de liberté. En tant que système d’orientation, une structure de leadership moderne doit trouver des réponses sur la manière dont les comportements peuvent être orientés vers les objectifs communs et sur la façon dont les attentes peuvent être définies, sans devoir faire pour cela des concessions au niveau des responsabilités. La clarification des rôles et la détermination du sens de leur responsabilité permettent aux collaborateurs d’exercer une influence efficace et leur confèrent la capacité d’agir.

D’une part, les points d’ancrage pour une culture du leadership pérenne se trouvent dans la prise de décision commune et dans la co-création. D’autre part, l’implication renforcée des collaborateurs et collaboratrices dans les processus de décision doit aller de pair avec leurs actes responsables. La capacité à diriger dans le leadership passe par le coaching, la mise en cascade d’objectifs prioritaires et un monitoring commun. La troisième qualité réside dans la preuve de transparence et l'établissement d'une communication reposant sur des valeurs: la transparence est indispensable pour fournir de la clarté et une orientation ainsi que pour soutenir les collaborateurs dans leur responsabilité. Diriger, c’est intégrer, donner des possibilités et connecter, en se basant sur l'estime et le respect mutuels. Des retours d’information fréquents et le courage d’aborder certains aspects défaillants en font partie, selon le principe: clarifier les choses, renforcer les gens.

Car en définitive, il s’agit d’implémenter une culture qui fonctionne par aspiration et qui suscite une identification. Une bonne culture du leadership entraîne un mouvement et le maintient en direction d’un objectif.

  • Jürg Eggenberger
  • Text

Tags: Diversité, Flexibilité, Leadership, ASC

Cet article pourrait également vous intéresser